Le Maroc était bien représenté à la dernière édition du très célèbre Festival de Cannes, le dernier film du réalisateur marocain Nabil Ayouch faisait partie de la sélection officielle. En effet, « much loved » a été sélectionné dans la section « La quinzaine des réalisateurs ». Au moment de sa sélection à la 68e édition du Festival de Cannes, le tournage et le montage du film n’étaient pas encore totalement achevés. La fin du tournage était prévue pour le début du mois de juillet 2015, mais la sélection au Festival de Cannes a obligé le staff du film à accélérer le processus afin qu’il soit prêt pour le festival qui a eu lieu en mai 2015. Pour la phase des sélections, le comité de sélection s’est contenté du premier montage et a eu un vrai coup de cœur pour le film. Le film est un aperçu de la vie dans le Riad et à Marrakech.

Des propos du réalisateur, le film a été tourné dans des conditions qui n’étaient pas toujours faciles pour l’ensemble de l’équipe. Il y avait beaucoup de tension, d’intensité et des conditions de tournage très particulières. Les membres de l’équipe et les comédiens ont fait montre de beaucoup de dévotion. La sélection au Festival de Cannes est comme une récompense pour les efforts consentis dans le cadre de la production de ce film. L’histoire de « much loved » est celle de filles de la nuit qui travaillent à proximité des Riad dans la ville de Marrakech. Il s’agit de Noha, Soukaina, Hlima et Randa. Malgré toutes les humiliations et les contraintes que leurs professions leur imposent, ces jeunes femmes restent joyeuses, complices, dignes dans leur royaume. Elles arrivent à tenir bon malgré la violence de la société qui se sert d’elles tout en condamnant ce qu’elles sont et ce qu’elles font.

À travers ce film, Nabil Ayouch plonge le public dans cet univers qui est à la fois fascinant et tragique. Le Festival de Cannes est une rampe de lancement inespérée pour ce film dont les droits pour la distribution dans le monde ont déjà été achetés par la société Celluloïd Dreams. Il s’agit de la deuxième participation du réalisateur au Festival de Cannes. En 2012, il y avait déjà participé avec son film « Les chevaux de Dieu ». Vous ne pourrez pas voir « Much Loved » dans un Riad à Marrakech. Le film est controversé au Maroc et il est interdit par les autorités qui jugent qu’il donne une image assez dégradante du Maroc.