immobilier Marrakech

Le premier semestre de l’année 2015 a connu un dynamisme dans la production d’habitations au Maroc. Les chiffres obtenus en fin de semestre prouvent que l’activité a su se maintenir malgré les difficultés que le secteur immobilier à Marrakech avec CoteMedina et dans le pays entier rencontre depuis quelque temps. Au premier semestre, on a pu constater une augmentation de la production en lots et logements. Selon le ministère de l’habitat et de la Politique de la ville entre les mois de janvier et juin 2015, 82 193 unités de logement ont été produites sur le territoire marocain. Les unités les plus produites sont celles du logement économique et social. Les logements dits sociaux ont été produits à hauteur de 11% en plus que l’année précédente à la même période. En effet, au premier semestre 2014, la production en logements sociaux était de 67 205, cette année elle est de 76 949.

D’après le ministère de l’habitat et de la Politique de la ville, 181 886 logements sociaux ont reçu le certificat de conformité au premier semestre 2015. Certes on observe une hausse dans les quantités d’unités produites, mais cela n’empêche pas que l’on assiste tout de même à une régression dans le nombre de mises en chantier. Au premier semestre 89 653 unités de logement ont été mises en chantier, parmi lesquelles 75 964 unités sociales et économiques. À la même période en 2014, 114 408 unités de logement avaient été mises en chantier, parmi lesquelles 96 821 unités de logements sociaux. Cette baisse dans le nombre de mises en chantier est le reflet de la situation réelle du secteur immobilier à Marrakech et sur l’ensemble du territoire marocain. La consommation de ciment a diminué, les ventes ont régressé d’environ 1,3%, avec un volume qui est passé de 7,44 millions de tonnes à 7,34 millions de tonnes entre le premier semestre 2014 et le premier semestre 2015.

Toutefois on a pu observer une évolution positive des crédits immobiliers. La progression est de 2,2% environ. Cette année, on enregistre la somme de 239, 952 milliards de dirhams accordés en prêts. La variation positive concerne également les crédits à l’habitat qui affichent une progression de 6,1% par rapport à la même période l’année précédente. Ceci a forcément entraîné l’augmentation de la consommation des biens immobiliers à Marrakech et dans les autres villes du pays. Quant aux promoteurs immobiliers, on observe une diminution dans les encours qui leur sont octroyés.