trottinette electrique

Depuis que les petits véhicules électriques sont disponibles sur le marché, aucune norme ne régit véritablement la fabrication ou la sécurité de ces engins. L’AFNOR (Association française de Normalisation) a mis sur pied une norme afin de poser des exigences de sécurité sur la trottinette électrique, et la trottinette en général sur le site http://www.trottinetteelectrique.eu/. Cette norme prévue en 2016 ne concerne pas que les trottinettes, mais plutôt la conception des véhicules électriques légers. L’AFNOR est un groupe international qui regroupe quatre métiers majeurs : la normalisation, la vente des normes que l’on appelle aussi l’édition, la formation et la certification. Le rôle de la normalisation est de mettre sur pied des normes volontaires pour différents secteurs d’activité. Précisons que l’AFNOR rédige une norme à la demande d’un client d’un secteur particulier, l’AFNOR ne rédige pas les normes de son propre chef. Les normes rendues obligatoires par un texte réglementaire ne représentent que 1% de l’ensemble des 300 normes émises par l’AFNOR, les autres sont volontaires.

De nombreux objectifs sont à atteindre quand on rédige une norme, dans le cas des trottinettes électriques, l’idée est de produire un document qui fixe les exigences en ce qui concerne la sécurité et d’anticiper la réglementation. Pour y arriver, l’AFNOR a parfois besoin de contacter des experts qui seront chargés de faciliter le consensus afin d’aboutir à un document assez complet à soumettre à l’opinion publique, avant publication. Le document doit convenir à la majorité des experts et des acteurs du secteur. Concernant la norme pour les véhicules légers électriques, c’est la société Décathlon qui s’est rapprochée de l’AFNOR en 2013, afin de solliciter un document normatif pour les trottinettes électriques. Précisons que Décathlon est allé voir l’AFNOR avec un document préparé, un référentiel, basé sur les différents tests qu’ils ont effectués.

Ce document a donc servi de base pour la norme européenne. Dans la même lancée, d’autres industriels étaient intéressés par une norme de l’AFNOR, par exemple Trikke des Pays-Bas, Segway, mais aussi Egret en Allemagne. Ce document a donné la possibilité à l’AFNOR d’avoir le leadership en termes de normalisation de la trottinette électrique. Rappelons que chaque pays dispose d’une agence de normalisation. Avec cette nouvelle norme, les fabricants sauront désormais quelle est la réglementation à mettre en pratique afin de fabriquer des trottinettes électriques. Ainsi les normes de sécurité seront homogènes et protègeront mieux les utilisateurs.